DALI

DALI Salvador

 

Salvador DALÍ né à Figueras le 11 mai 1904 et mort dans la même ville le 23 janvier 1989.

Peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain catalan de nationalité espagnole. 

Salvador DALÍ


1904 – 1989, Figueras (Espagne)
Peu d’artistes  ont laissé, au Xxème siècle, sur le monde de l’art, une marque aussi profonde que Salvador Dalí. Son œuvre souvent sulfureuse est instantanément identifiable, ses excentricités sont légendaires. Dalí fréquente l’Academia de Bellas Artes de San Fernando, à Madrid, ce qui lui permet de s’initier au cubisme et de s’introduire dans les cercles de l’avant-garde madrilène. Il est l’ami du poète García Lorca et du réalisateur Luis Buñuel. Il réalisera avec ce dernier, en 1929, Un chien andalou. Dalí se rend à Paris, où il rejoint les surréalistes. Ce groupe d’artistes et d’écrivains mené par l’ancien dadaïste André Breton rejette les idées ou les images susceptibles de susciter une pensée rationnelle, et préfère s’inspirer de celles libérées par le subconscient. Dalí applique la méthode et cherche l’état d’hallucination (technique qu’il baptise « activité paranoïque critique ») favorisant l’accès à son propre inconscient. Sa peinture nous livre au monde onirique où les objets du quotidien de métamorphosent de manière onirique, dans des paysages désolés, écrasés par le soleil. Ce choc de l’identifiable placé dans un contexte indéchiffrable attire l’attention du monde de l’art sur Dalí, notamment grâce à des œuvres comme La persistance de la mémoire (1931), où des montres se liquéfient dans un paysage désertique.
Dalí ser exclu du mouvement surréaliste, dont il ne partage pas les opinions marxistes. En 1940 il se rend aux Etats-Unis. Un an plus tard, il présente une rétrospective au MOMA. Il travaille beaucoup pour le cinéma, le théâtre, la mode et la publicité. Dalí déclare que l’explosion des bombes atomiques, en 1945,a provoqué un lui « un choc sismique ». Par la suite, son œuvre s’oriente vers un style plus académique où prédomine son intérêt pour la sciende, le mysticisme et la réligion. L’iconographie chrétienne domine ses tableaux, même s’il continue à explorer des thèmes érotiques. Son travail suscite désormais des réactions mitigées, malgré la présence de chefs-d’œuvre comme La Pêche au thon (1966-1967).


(1)Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une grenade, une seconde avant l'éveil. 1944, Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid, Espagne
(2)Cygnes reflétant des éléphants, 1937 Cavalieri Holding, Co., Inc., Genève, Suisse

(3)Christ de saint Jean de la Croix, 1951, Musée Kelvingrove, Écosse, Glasgow, Royaume-Uni

Tableau de Salvador Dali, Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une grenade, une seconde avant l'éveil  Tableau de Salvador Dali, Cygnes reflétant des éléphants Tableau de Salvador Dali, Christ de saint Jean de la Croix
Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une grenade, une seconde avant l'éveil Cygnes reflétant des éléphants Christ de saint Jean de la Croix

Shoppable Instagram Posts